/

Calcutta, portrait de l’Inde, cité de la joie…

Tireur de Rickshaw

Calcutta, ancienne capitale indienne, troisième plus grande ville du pays, marquée d’histoire, d’épidémies, de famines et d’exodes massifs.

Lieu de résidence et de mort de mère Teresa et théâtre de ses actions face à la misère, « Calcutta ne cache ni n’épargne rien, elle est de loin l’Inde, la vraie, plus que n’importe quelle autre ville ».

Là où même la richesse se fond dans le décor, où les hommes remplacent encore les chevaux en guise de taxi, et où les lits s’installent dans les rues le soir.

Une activité constante, un mouvement interminable, un flux de vie et d’énergie, où la misère côtoie l’espoir sur les trottoirs, où le communisme combat le capitalisme, et où la joie cherche une place parmi la pauvreté.

« Anyway, Calcutta is the city of Joy, so enjoy”

 


 

 

2 thoughts on “

Calcutta, portrait de l’Inde, cité de la joie…

Laisser un commentaire