/

A la découverte du Sud Sikkim


PARTIE 1: Un séjour avec les moines au Sud du Sikkim


Coincé entre le Népal, le Tibet et le Bhoutan, l’État du Sikkim, situés au nord-est de l’Inde, s’étend sur les montagnes Sud de l’Himalaya.

Le Népalais se parle ici plus couramment que l’Hindi et l’influence tibétaine oriente les modes de vie.

C’est dans l’enceinte du monastère de Rumtek, deuxième plus grand monastère tibétain d’Asie, que nous posons les bagages, face aux montagnes vertes, sous les drapeaux colorés. Une vie au milieu des moines.

 


 

 

 

PARTIE 2: Jour de festival au monastère de Rumtek


28 mai 2015, dans l’enceinte du monastère de Rumtek, où l’un des plus célèbres lama Karmapa réside, les tambours résonnent.

Garchen Tse-chu Retuil Dance, un célèbre festival de danses lama, commence après une Puja (prières) longue d’une semaine.

Une fois dans l’année, les Monks vêtissent les costumes ancestraux et la lecture des mantras transporte l’atmosphère dans une célébration de l’au-delà.

Les masques représentent les démons à têtes d’animaux, d’humains maléfiques et autres visages effrayants.

Lorsque le corps meurt, l’esprit s’en va vers le paradis. Sur sa route, le mort rencontrera ces personnages, qu’il devra suivre sans en être effrayé, sous peine de se perdre et terminer dans les entrailles de l’enfer.

Les visages sont terrifiants, mais ils sont les guides vers les portes du paradis ; dans une vie, un bouddhiste doit assister à au moins une de ces cérémonies, afin de reconnaître ces visages le moment venu.

 

A suivre, Partie II, Sur les sentiers, en chemin pour les mont enneigés du Nord Sikkim

Laisser un commentaire